Starbucks cloué au pilori par Arte

La dictature du cool a de beaux jours devant elle. Apple, Snapchat ou encore Starbucks jouissent d’une aura qui va bien au-delà de leur produits souvent à la ramasse par rapport à la concurrence. Arte a dézingué Starbucks, ou a plutôt éclairé le public sur certaines réalités. Les gogos continuent de clamer « je continuerai à y aller! Payer un café 5 euros, c’est trop cool ! ».

starbucks_fb-1728x800_c

 

Lors d’une jolie soirée Thema, la chaîne Arte qui a le bonheur de ne pas dépendre de la publicité, a diffusé un documentaire consacré à la chaîne du fast drink à la mode : Starbucks. (Disponible ici jusqu’au 26 octobre 2018). Cette multinationale tentaculaire cultive son image précieusement. L’entreprise est cool : ses produits, sa politique, ses conditions de travail.

Ainsi ce reportage détaillé revient sur tous ces aspects qui, passé la couche marketing, n’ont rien de reluisants. Cafés trop sucrés (plus que des sodas pour certains!) et hors de prix, gobelets non recyclables et conditions de travail digne d’un autre siècle pour des salaires de misère.

Un café équitable? Une blague visiblement puisqu’ils font valider ce critère par une entité qui ne fait que ça pour la chaîne. Pas question de demander à d’autres organismes de certification de se pencher sur leur café ! Il y a peu de chances qu’ils soient primés ! Les témoignages des paysans sont accablants…

Pourtant la chaîne continue de fleurir partout dans le monde et les gens s’y presser ! L’un des ressorts de cette marque, est de proposer des produits chers. ainsi, y aller c’est montrer qu’on a les moyens…. comme les iPhone. C’est donc avant tout un marqueur social, un lieu de « m’as-tu vu » un peu fake, puisqu’évidemment les gens vraiment riches ne mettent jamais les pieds dans ce genre de fast food !

Mais quand le paraître prend le dessus, dans une société de consommation exacerbée par des réseaux sociaux qui gagnent en importance chaque jour, il faut se montrer avec des codes faciles à décrypter pour ses followers. On se doit de se montrer avec un gobelet Starbucks à la main, mais aussi avec un iPhone ou encore dans une des usines Big Mamma en clamant que c’est « les meilleures pizzas du monde » (une blague…).

Comble de ces entreprises gigantesques : Starbucks ne paye pas d’impôts sur les bénéfices en France, et pour cause, et depuis 15 ans la chaîne perd de l’argent ! Un circuit classique de franchises et de royalties payées à l’étranger permet ainsi de fuir des taux trop gourmands aux yeux des propriétaires de la marque ! Cette séquence nous vaut LA phrase de ce documentaire sortie par l’un des responsables de Starbucks : »ce n’est pas volontaire si Starbucks ne paye pas d’impôts en France » ! Mais ils ont bon espoir d’être rentable un jour après avoir investi à fonds perdus pendant 15 ans ! Quel altruisme ! Ahah !

Bref, je ne saurais trop vous conseiller de regarder ce doc qui devrait en vacciner un certain nombre d’entre vous d’aller se ruiner là-bas !

 

 

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s